imprimer cette page

Armoiries et logo 

Les armoiries d'une municipalité sont des symboles qui la représentent. Les éléments et les couleurs qui figurent sur les armoiries ont chacune une signification. Les couleurs du blason représentent l'hérédité et la visibilité.

Ainsi, l'or symbolise la loyauté, la générosité et la gloire. La couleur sable, c'est-à-dire le noir, symbolise la volonté farouche, la force sèche et dure.

En ce qui concerne les autres couleurs, elles sont propres à chaque armoirie. Les armoiries sont l'emblème de la ville. Le blason fournit de précieux renseignements sur les origines, l'histoire et les alliances de la ville.

Il semble que les armoiries ont été adoptées au moment où Delson est devenue une ville. Le blason, écartelé, au premier et au quatrième d'or à dix flèches entrecroisées de sable, au deuxième et au troisième, de même à la roue du premier. Les flèches évoquent la première partie de son nom. Avant de contribuer à former le nom d'une compagnie ferroviaire, Delaware fut le nom d'une des nombreuses tribus sauvages de l'Amérique du Nord.

Les flèches, par leur nombre, évoquent les dix saints et rappellent que le territoire actuel de la ville de Delson était autrefois dans le territoire de la paroisse de Saint-Constant. Pour ces mêmes symboles, le nom Hudson se trouve rappelé. Ce nom est commun à la France et à l'Angleterre. Son étymologie, prouvée par l'anthroponymie (science du nom des personnes) est " Hildo ", nom de personne germanique, inspiré de " Hild ", qui se traduit par combat. Ce mot a donné le patronyme " Heude ", la variante " Hude ", l'hypocoristique " Hudecon ", puis " Hudesson " et enfin la contraction " Hudson ". On retrace ces noms dans le sud-ouest de la Champagne dès le 14e siècle. Dans les deux pays, ils peuvent se traduire par " fils de Heude " ou " fils de Hude ".

En ornement extérieur, l'écu, timbré d'une couronne murale d'or à cinq tours crénelées, est soutenu par deux branches d'érable feuillées de sinople, croisées en pointe et retenues sous le listel, par un ruban du même. La couronne murale à cinq tours est un emblème qui symbolise les villes. Elle appartient à la catégorie des timbres, d'où l'adjectif qui suit le mot " écu ", dans le blasonnement (description). La devise en latin est : constantia, fide et amore qui se traduit en français par : constance, foi et amour. Cette devise latine a été inspirée par M. Napoléon Poirier, curé de la paroisse de Sainte-Thérèse de l'Enfant-Jésus.

 

Description détaillée de l'armoirie

Blasonnement : Action de décrire des armoiries en langage héraldique.

Feuilles d'Ache
: Feuilles qui se retrouvent autour de l'armoirie. C'est une figure stylisée ayant la forme de la feuille du céleri ou du persil.

Couronne
: Située dans le haut de l'armoirie.

Tortil
: Figure constituée par deux rubans torsadés, d'émaux différents, qui s'emploie comme meuble (place variable dans l'écu) ou comme timbre (au-dessus de l'écu).

Au premier
: Désigne la première partition de l'écu située en haut et à gauche.
Du premier : Désigne le premier métal mentionné, c'est-à-dire l'or.
Au deuxième : Désigne la partition en haut et à droite de l'écu.
Au troisième : Désigne la partition en bas et à gauche de l'écu.
Au quatrième : Désigne la partition en bas et à droite.

Devise
: Plus souple que les armoiries, la devise est une phrase brève inscrite sur un liste placée au-dessous de l'écu.

Écartelé
: Qualifie l'écu partagé par une ligne horizontale et une ligne verticale qui se coupent à angle droit en quatre quartiers.

Écu
: Surface délimitée par un périmètre de forme variable et sur laquelle se placent les armoiries.

Émail
: Nom générique des couleurs héraldiques, qui se subdivisent en métaux (or et argent) et en couleurs proprement dites (gueules (rouge), sable (noir), azur (bleu), sinople (vert) et pourpre (violet).

Listel
:Ornement extérieur à l'écu, ayant la forme d'un ruban ou d'une banderole et sur lequel est inscrit la devise ou le cri d'armes.

Du même
: Dans la langue du blason, très concise par tradition, on emploie cette expression pour éviter une répétition.

Roue
: Ce meuble (symbole) évoque dans les armoiries de Delson l'activité de la compagnie Delaware et Hudson. La roue est représentée d'une manière stylisée, car la tradition du blason proscrit l'usage de symboles modernes trop proches des modèles réels.

 

Ornements extérieurs :

Soutenu : Lorsque des motifs décoratifs ont été inspirés par des modèles végétaux, on emploie l'adjectif mentionné en marge pour décrire un écu flanqué de ces ornements.

Feuillées
: Cet autre adjectif précède la couleur dont les feuilles sont peintes.

Sable
: Ne désigne pas le produit minéral du même nom. Le sable est une sorte de martre zibeline dont le pelage est noir. L'animal et la fourrure portent le même nom. En héraldique, le sable indique la couleur noire. En gravure, il est représenté par des hachures verticales et horizontales s'entrecroisant.

Sinople
: Mot d'origine latine servant depuis le XIVe siècle à désigner le vert dans l'héraldique. Représenté en gravure diagonale de dextre à senestre (de droite à gauche, lorsque l'on est placé derrière l'écu). Couleur du blé qui lève, de la nature, de la jeunesse et de l'optimisme.

En pointe : Synonyme de " bas de l'écu ". 


Logo

.......(rafraîchi en 2012)

En 1987, la Ville de Delson s'est dotée d'un logo qui symbolise l'identité des citoyens: deux roues de train réunies. Les roues du train expliquent que Delson tire son origine de la conjonction des trois compagnies ferroviaires. Les roues sont aussi synonymes d'avancement, d'avenir et de progrès. La barre qui sert de lien entre les roues signifie la force et l'union et suggère cette collaboration qui est nécessaire dans toute action efficace.

©  Ville de Delson. Tous droits réservés.